Château de Châteauneuf

Histoire du château

Une histoire mouvementée

Sur son éperon rocheux, l’imposante silhouette du château médiéval témoigne aujourd’hui encore du rôle défensif qui fut le sien durant des siècles.

Les premières traces de sa construction remontent au tout début du XIIe siècle, lorsque Jean de Chaudenay fit ériger un château neuf pour son fils, qui en prit possession en 1175. Le donjon carré date de cette époque.

Au milieu du XIVe siècle, la guerre de Cent Ans amène dans la région les grandes compagnies. L’enceinte et les cinq tours, reliées par des courtines, s’élèvent alors pour protéger seigneurs et villageois…

Après avoir traversé le Moyen Âge et ses tourments, la lignée des Châteauneuf s’éteint en 1457, lorsque Catherine de Châteauneuf est condamnée au bûcher pour avoir empoisonné son époux.

La seigneurie est confisquée et confiée par le duc Philippe le Bon à son conseiller Philippe Pot, futur Grand sénéchal de Bourgogne. La vie à la forteresse devient moins martiale. A la fin du XVe siècle, on y construit le grand logis, un logis d’hôtes ainsi qu’une chapelle dans le pur style gothique.

Assiégé lors des guerres de religions en 1590, le château passe ensuite entre les mains de plusieurs familles aristocratiques, qui poursuivent l’aménagement intérieur et la transformation des logis.

En 1936, le comte de Vogüe, qui l’habita, en fait don à l’Etat. Le château, classé monument historique depuis 1894 devient alors, avec le village, un site protégé, ce dernier obtenant même la labellisation de plus beau village de France.